Catégories
Blog

Alauna et ses rues

L’organisation urbaine d’Alauna s’appuie sur un schéma géométrique rigoureux, assuré par un réseau de rues orthogonales. Ce réseau s’organise autour de deux rues principales : le cardo maximus et le decumanus maximus.

Emplacement du cardo maximus et du decumanus maximus – aquarelle D. Lepoittevin (droits réservés)

Le cardo maximus : axe principal nord/sud, dessert les thermes au nord, et un édifice monumental (sanctuaire ?) à la sortie sud de ville, et plus largement au nord Coriallo (Cherbourg), et au sud, Cosedia (Coutances).

Le decumanus maximus : axe principal est/ouest, , dessert le théâtre et plus largement les côtes orientales et occidentales de la péninsule.

Évocation du decumanus maximus – aquarelle D. Lepoittevin (droits réservés)

D’autres voies decumanes et cardinales secondaires complètent ce quadrillage qui dessine 25 quartiers (insulae) au minimum.

Organisation urbaine de la cité – DAO L. Paez-Rezende (droits réservés)

Aux extrémités de la ville, pour monumentaliser ses accès, on trouve les thermes au nord, le théâtre à l’est, un possible sanctuaire à l’entrée sud et probablement les nécropoles à la sortie occidentale.

Les rues principales d’Alauna sont toutes conçues d’une manière similaire. Elles disposent d’une chaussée en revêtement de galets, régulièrement bordées par deux espaces piétonniers couverts par une galerie.

Un seul tronçon dallé a été identifié sur le site, à proximité du théâtre antique. Il s’agit du second tronçon dallé antique découvert en Basse-Normandie après celui de Lisieux/Noviomagus.

Tronçon dallé d’une voie decumane à proximité du théâtre – photographie L. Jeanne (droits réservés)